You are remembered for the rules you break

Gérer l’équilibre entre le long et le court terme : c’est la principale difficulté posée à beaucoup de décideurs.

Pour un chef d’entreprise : comment assurer le rendement demandé par ses actionnaires tout en investissant les montants nécessaires (formation, recherche, investissements,…) pour préparer les profits de demain ? Comment résister à la tentation des « modes » (de la bulle internet, à la folie des subprimes en passant par les investissements dans des zones prometteuses sur le papier, mais ruineuses en pratique) tout en gardant une crédibilité suffisante pour conserver son poste ?

Pour un homme politique : comment répondre aux demandes – souvent pressantes – de l’opinion publiques (pouvoir d’achat, sécurité dans les ascenceurs, lutte contre les chiens dangereux…) tout en assurant l’avenir (éducation, recherche, maitrise de la dette) ? Comment garder une popularité suffisante pour rester en place tout en rendant publiques les incohérences collectives ou les « mythes ruineux » qui bloquent le progrès du pays (tels que la croyance dans une martingale pour régler le manque de financement des retraites sans devoir un jour réduire les pensions ou augmenter les cotisations) ?

Pour cette raison, ceux d’entre eux qui font le meilleur travail sont rarement les plus populaires – trancher des questions difficiles, rendre publics les non-dits qu’une société se refuse d’assumer sont rarement des sources de popularité immédiate. Mais le bilan s’inverse à long terme : comme le soulignait le Général Mac Arthur « You are remembered for the rules you break » – ce que l’on pourrait traduire par « Seules les ruptures laissent des traces dans l’histoire »…

À propos

Dédié à l'analyse des questions économiques, sociales et environnementales de long terme, L'Observatoire du Long Terme se fixe pour objectif de donner davantage de visibilité à ces enjeux dans le débat public. Dans ce contexte, il donne la parole à des contributeurs variés, avec pour seul critère le caractère étayé des arguments présentés.

L'Observatoire est indépendant, ne reçoit aucune aide financière et repose sur le volontariat de ses contributeurs, de son bureau, présidé par Vincent Champain et Bruno Fuchs.

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Du même auteur

Simplifier dans la durée

Publié dans Les Echos le 8 février 2024. Le coût de la complexité administrative est estimé à près de 5 points de PIB, et il...

Soyons optimistes pour l’optimisme.

Publié dans Les Echos le 11 janvier 2024 L’année 2023 s’est achevée sur des risques de guerre, de terrorisme, de chômage, de perte de pouvoir...

Victimes de crimes violents : que disent les statistiques?

Les homicides ne sont évidemment qu'une dimension de l'insécurité, mais c'est celle qui se prête le mieux aux comparaisons internationales...Source ici : https://dataunodc.un.org/dp-intentional-homicide-victims (décès...

Interview BFM sur les évolutions de l’IA

https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/open-ai-le-retour-de-sam-altman-est-synonyme-de-changements-au-conseil-d-administration-25-11_VN-202311250391.htmlhttps://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/open-ai-le-retour-de-sam-altman-est-synonyme-de-changements-au-conseil-d-administration-25-11_VN-202311250391.html